Deux grenoblois dans le sud

Deux grenoblois dans le sud

ISERE : Bayard, le chevalier sans peur et sans reproche

Capture d’écran 2018-10-07 à 11.22.30.png

 

 

Pierre Terrail LeVieux, seigneur de Bayard né à Pontcharra Isère 1476 et mort à Robecco sul Naviglio Italie 1524) était un noble dauphinois qui s'illustra notamment comme chevalier durant les guerres d'Italie (XVe et VIe siècle).

 

Sa vie est à l'origine du personnage du chevalier sans peur et sans reproche qui symbolise les valeurs de la chevalerie française de la fin du Moyen Age. Sa devise est : Accipit ut det (La lune qui éclaire la terre) : elle reçoit pour donner.

 

Pierre III Terrail est le fils d'Aymon (ou Amon LeVieux), seigneur de Bayard, et d'Hélène Alleman-Laval. Les Terrail sont une famille de la noblesse dauphinoise qui, depuis cinq générations, a vu périr quatre de ses membres dans la guerre de cent ans.

 

L'art de vivre et de mourir et le sens aigu de l'honneur sont les valeurs essentielles de cette famille. Quoique nobles, les Terrail ne peuvent mener grand train, leur domaine se limitant en effet à 28 journaux (7 ha). Pierre naît à Pontcharra en 1476 au Château Bayard une maison forte, construite au début du XVe siècle par l'arrière grand-père de Bayard, Pierre Terrail premier du nom, dit le Vieux. Aîné d'une famille de huit enfants, dont quatre garçons, Bayard doit mener, au sein de cette grande famille, une vie ascétique. S'il peut entrevoir une carrière militaire, c'est grâce à la générosité de son oncle Laurent Alleman, évêque de Grenoble. Il débute tout d'abord par de très modestes études à l'École Cathédrale de la capitale dauphinoise, où il apprend à écrire. Agé de 11 ans, il obtient, toujours grâce à son oncle, une place de page à la cour de Charles 1er Duc de Savoie. Parti faire son apprentissage des armes à Turin, il termine ses études militaires à la  Cour de France.

 

A 17 ans, il entre en qualité d'homme d'armes à la compagnie du Comte de Ligny.

 

Bayard a l'occasion de faire connaître sa bravoure, qui le rend rapidement célèbre malgré son jeune âge. A la mort de son père, Pierre prend le titre de seigneur de Bayard. Cavalier hors pair, il excelle comme fantassin. Bayard devient le héros des récits que se content les soldats pour distraire leur ennui. Ses exploits se situent surtout au cours des guerres d'Italie, sa défense du pont du Garigliono demeure célèbre. Bayard en 1515 est nommé Lieutenant Général du Dauphiné. La même année, le roi François Ier se fait armer chevalier par notre héros après la bataille de Marignan.

 

Durant de nombreuses campagnes, la vaillance, l'adresse et l'endurance de Bayard font merveille. Le roi à Bayard les fonctions de capitaine, grade habituellement réservé aux puissants nobles du royaume : les troupes sont généralement commandées par le lieutenant, le capitaine, souvent un notable, étant rarement présent sur le champ de bataille. L'admiration suscitée par le chevalier Bayard, à la fois de son vivant et longtemps après sa mort, peut être rapprochée de celle inspirée par les épopées de Jeanne d'Arc par exemple.

 

Bayard incarne le chef subalterne, qui n'a connu ni fonctions de marque, ni commandement en chef mais dont la renommée historique dépasse pourtant de beaucoup celle de bien des personnages dont le rôle ou les charges furent en théorie plus importants. L'image classique attachée à Bayard est celle du parfait chevalier, qui sait non seulement combattre avec talent, mais aussi défendre les opprimés, et s'opposer au pillage des villes vaincues. En ce sens, il est l'héritier d'une conception médiévale de l'honneur. Cet esprit chevaleresque lui a permis d'être pleuré à sa mort par ses ennemis.

 

Afin de préserver et d'honorer la mémoire du chevalier, les villes de Pontcharra et de Rovasenda sont jumelées.

 

A Pontcharra, construit à partir de 1404, le Château Bayard, domine de la vallée du Grésivaudan.  Le château est actuellement la propriété d'un notaire de la région. Il n'était que ruines après la Révolution. Restauré à partir de 1890, toujours dans le domaine privé, il abrite depuis 1975 dans deux de ses salles un musée exposant l'histoire du héros. Il est animé par l'association des Amis de Bayard qui depuis 1938, s'attache par ses publications régulières et ses rencontres annuelles à restaurer la véracité historique.

 

Au logis seigneurial flanqué de 4 tours s'ajoutait un bâtiment d'habitation de trois étages dont il en reste deux, occupés actuellement par le musée. Le château subit des dommages lors des guerres de religion et des guerres de frontières delphino-savoyardes, puis du fait de son abandon à la Révolution. Le château de Bayard a été classé monument historique le 28 janvier 1915.

 

Le musée Bayard y a été créé en 1975 et présente la vie et le mythe de Pierre de Terrail, seigneur de Bayard, le célèbre chevalier sans peur et sans reproche.

 

Un élément intéressant de la décoration du château a été sauvé vers 1807, la tapisserie de Château Bayard. Elle est conservée dans un musée londonien.

 

Source : les amis de Bayard Pontcharra

 



02/10/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres