Deux grenoblois dans le sud

Deux grenoblois dans le sud

Ste Engrace, Kakuetta, et la forêt d'Iraty

 

Direction Larrau, petit village montagnard au pied du Pic d'Orhi, village traditionnel de la Soule avec ses maisons aux toits d'ardoise pentus.

 

A quelques encablures, la passerelle d'Holzarte surplombe les gorges d'Olhadubi de 180 m. C'est l'un des sites naturels les plus spectaculaires et les plus fréquentés des Pyrénées occidentales. On l'atteint au terme d'une heure de marche en sous-bois.

 

En s’arrêtant au petit village de Sainte Engrace, nous avons fait une halte repas à l’auberge Berriex, véritable institution locale, pour déjeuner dans un environnement verdoyant, bucolique, remarquablement bien entretenu, avec un accueil sympathique pour déguster ici de délicieux produits locaux.

 

A 8 km de Larrau, les gorges de Kakuetta, « l’Amazonie du Pays Basque » avec des falaises vertigineuses, une végétation luxuriante, refuge de rapaces majestueux, falaises qui s’étendent dans un canyon de 2 km de long, en suivant une rivière tortueuse sur des sentiers et passerelles aménagés. Au bout du chemin, une cascade et une grotte. A noter que cet endroit aménagé est payant et qu’il vaut mieux l’éviter en période de haute fréquentation car les passerelles sont étroites et glissantes et qu’il est compliqué de se croiser, encore plus si l’affluence est maximum. Nous avons eu de la chance d’y aller un jour de septembre où il y avait peu de monde… hormis quelques espagnols impolis qui vous pousseraient sans hésiter pour passer en force, si on se laissait faire… aucun savoir vivre !

 

Ces gorges qui ont été explorées pour la première fois en 1906 par Edouard-Alfred MARTEL, spécialiste des expéditions scientifiques et elles sont aujourd’hui protégées.

 

Après les gorges, direction la forêt d’Iraty, accrochée aux Pyrénées, à cheval sur la France et l'Espagne. C’est la plus grande hêtraie d'Europe qui permet la préservation d’une faune et d’une flore remarquables. Ici la nature accueille les bergers et leurs troupeaux de mai à novembre, bergers qui vivent dans des cabanes appelées " etxolak " en Cize et "cayolar" en Soule. C’est aussi un site exceptionnel d’observation du plus grand mouvement migratoire d'oiseaux d'Europe notamment au col d'Organbidexka.

 

Située dans une zone très peu peuplée, cette région a gardé un aspect sauvage et mystérieux, où nous avons pris beaucoup de plaisir à « écouter le silence » de la montagne seulement interrompu par les nombreuses brebis, chevaux ou vaches accrochées à leurs pâturages d’une beauté remarquable. En redescendant, petit halte dans une ferme pour gouter les fromages de brebis. J’en parlerai dans un prochain article dédié au fromage de brebis Ossau Iraty.

 

La forêt d’Iraty est sans aucun doute l’endroit que nous avons préféré au Pays basque.

 



05/10/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres