Deux grenoblois dans le sud

Deux grenoblois dans le sud

Le VERDON et les GORGES du VERDON

LES GORGES DU VERDON .jpg
LE VERDON

 

Le Verdon prend sa source à 2500 mètres d’altitude près d’Allos, dans le massif des trois évêchés, et serpente sur 172 kilomètres avant de rejoindre la Durance près de Vinon sur Verdon. Il a trois affluents : le Jabron, l’Artuby et le Colostre.

 

Le climat est de type méditerranéen et devient alpin au fur et à mesure que le relief s’élève. L’ensoleillement est, dans cette région, exceptionnel.

 

L’eau, émeraude ou turquoise suivant la luminosité et les heures de la journée, a sculpté de superbes paysages et creusé de magnifiques gorges.

 

LES GORGES DU VERDON

 

Le canyon du Verdon, le plus grand d’Europe et deuxième mondial après celui du Colorado s’étend sur 21 km entre le pont du soleils vers Rougon et le pont de galetas, qui relie Aiguines à Moustiers Sainte Marie. Les falaises atteignent jusqu’à 700 mètres de hauteur.

 

En voiture, deux routes permettent de découvrir ce site fabuleux, et il est impératif de les faires toutes les deux pour vraiment tout voir :

 

-Le premier itinéraire, la route de la corniche sublime, aménagée en 1947, taillée dans la falaise de Trigance à Aiguines avec les Balcons de la Mescla, les falaises, l’etroit des Cavaliers, le bassin du pré baucher, le col d’Illoire, le chaos de l’estellié.

 

-Le deuxième itinéraire longe la rive droite de Castellane à Moustiers Sainte Marie. A la palud sur Verdon, cet itinéraire mène à la route des Crêtes, boucle de 23 km qui permet de voir les parties les plus impressionnantes du grand Canyon :  la maline, la Mescla, le point sublime, le couloir Samson, la falaise des baumes Fères, l’artby l’étroit des cavaliers, l’imbut etc…

 

Les gorges du Verdon, à leur entrée, se « visitent » en bateau électrique, pédalo ou canoë. Les bateaux à moteurs sont interdits dans les gorges, sur le lac de Sainte Croix et sur les autres lacs plus petits, mais tout aussi attrayants, qui jalonnent le parcours du Verdon. A petite vitesse, on est vite éblouis par la couleur de l’eau et la beauté des falaises. En dehors des périodes de très grande affluence où il est presque difficile de naviguer, les gorges retrouvent leur calme et dégagent une grande sérénité, un bien être au rythme du clapotis de l’eau. C’est tout simplement splendide…

 




10/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres