Deux grenoblois dans le sud

Deux grenoblois dans le sud

Serge PAPAGALLI ou l'humour bien Dauphinois. J'AIME !!!

Né le 4 mars 1947 à Grenoble,  Serge PAPAGALLI  est humoriste, auteur, metteur en scène et comédien.

Il fait ses débuts à Grenoble en 1971. Au niveau national, il fut un des remplaçants de Pierre Desproges dans l'émission radiophonique « Le Tribunal des flagrants délires ».

 

De 1983 à 1999, il dirige le Théâtre 145 (directeur et programmateur), Cours Berriat à GRENOBLE.

 

Serge PAPAGALLI est un personnage haut en couleurs, défenseur et amoureux incontestable du Dauphiné et de ses traditions. Humoriste qui aime avant tout les gens en général et les gens du crû en particulier, il prend un grand plaisir à raconter le grenoblois dans son côté de tous les jours, le dauphinois à l'accent bien trempé, le pur, le vrai... un humour que d'autres régions de France ont peut-être parfois du mal à capter... du fait du « parlé dauphinois » , du fait des clichés et usages très locaux, mais c'est un plaisir inégalable pour les isérois que nous sommes, de l'écouter... J'apprécie beaucoup cet homme qui joue à merveille, entre autres, le "paysan de moyenne montagne dauphinois", celui que je côtoie depuis toujours, le symbole de mes racines... J'irai voir son film qui va sortir en février, sans aucun doute...

 

.

 

Quelques uns de ses spectacles :

  • Plus la peine de frimer (1982)
  • Un Palmier dans la tête (1983)
  • On a beau dire, c'est parfois le contraire (1993)
  • Le Dauphinois libéré (1996)
  • Les Maracas du chihuahua ou le plus petit chien du monde fait du bruit comme il peut (1999)
  • Négociant en vain (2000)
  • Agaceries (2003)
  • On est pas des quand même (2006)
  • Papagalli conte et narre, Les contes populaires du Dauphiné (2007)
  • Manger pour ne rien dire (2007)
  • La Nage de l'enclume, avec le comédien Gilles Arbona (2008)
  • Parole de Dauphinois, la solitude du buveur de fond (2009).
  • On va tacher moyen 2010

 

En sa qualité de metteur en scène et comédien, il a notamment participé aux spectacles suivants :

  • La Puce à l'oreille (1994), de Georges Feydeau
  • Varietà (1998), tirée d'une pièce d'Eduardo De Filippo Ogni anno punto a capo
  • Mais n'te promène donc pas toute nue ! (2005), de Georges Feydeau
  • Avec Daniel Mesguich en 1983 dans Roméo et Juliette
  • Dans une pièce de Bruno Carlucci Mandrin
  • L'ingénieur dans Le jour se lève Léopold de Serge Valetti
  • Mercuzio dans Roméo et Juliette, mise en scène Jean-Vincent Brisa
  • Argan dans Le Malade imaginaire, mise en scène Jean-Vincent Brisa (1997)
  • Peachum dans L'Opéra de quat'sous de Bertolt Brecht sous la direction d'Yvon Chaix (1997)
  • Avec Lotfi Achour dans Dancing de Natacha de Pontcharra (1999)
  • Harpagon dans L'Avare, mise en scène Jean-Vincent Brisa (2002)
  • Bottom dans Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare, mise en scène Jean-Vincent Brisa (2003)
  • Proutto dans Le Sacré Livre de Proutto de Roland Topor, avec Luis Rego, mise en scène Pasquale D'Inca (2003)
  • Talleyrand dans Le Souper de Jean-Claude Brisville, mise en scène Jean-Vincent Brisa (2005)

sans oublier divers rôles, dont celui de Guethenoc, un paysan, dans la série Kaamelott, ainsi qu'une brève apparition dans la série télévisé Louis la Brocante avec Victor Lanoux.

  

Actuellement, il vient de tourner un film « Mais, y va où le monde ? » qui sortira le 23 Février 2011 au Cinéma.

Le sujet ? « Je voulais mettre en scène des paysans de moyenne montagne incarnant un mode de vie en train de disparaître... », sourit l'acteur, qui entend « parler avec tendresse de gens que j'aime... puisque j'en compte dans ma famille! » Ce film sera d'autant plus de « chez nous » que 25 % du film ont été tournés à Mens, et les 75 % restant à Rivoiranche, près de Monestier-de-Clermont, dans le domaine transformé en espace de travail et de création que possède pour partie Valère Bertrand.

 

On retrouvera son épouse Christiane, Gilles Arbona (le comédien de Georges Lavaudant avec qui il a monté "La Nage de l'enclume"), Véronique Kapoïan (qui se partage entre Chabrol, Leconte, Verneuil et... Papagalli), Gilles Graveleau (avec qui il s'est lié d'amitié sur le tournage de "Kaamelott"), ainsi que les fidèles Daniel Gros (« on fait même travailler un étranger puisqu'il vient de Savoie... ») et Stéphane Czopek.

 

Après cinq semaines de tournage de fin juin à fin juillet, "Y va où le monde ?" sera présenté à L'Alpe d'Huez et distribué en février 2011.

 



Qu'importe le flocon, pourvu qu'on ait l'Everest !



29/01/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres