Deux grenoblois dans le sud

Deux grenoblois dans le sud

MAROC : Dépaysement assuré aux portes de la France

Bienvenue au Maroc !

Le Maroc : Une histoire aussi longue que riche qui transpire des nombreux monuments et musées que compte le pays. Le Royaume du Maroc est une terre de contraste qui ne laissera personne indifférent. Depuis les sommets enneigés du Haut Atlas aux portes du désert, on découvre un peuple accueillant et tolérant dans un décor fait de paysages magnifiques et de monuments grandioses, symboles d'une grande richesse culturelle et architecturale. Pays résolument tourné vers l'avenir, le Maroc est le pays le plus sûr de l'Afrique du Nord en termes de santé et de sécurité.

Le Maroc a une superficie de 450 000 km2, sa capitale est Rabat, la monnaie nationale le Dirham marocain, la population d'environ 32 millions d'habitants dont 50 % a moins de 20 ans. Le régime est une monarchie constitutionnelle, et le chef de l'état est Mohammed VI. Le tourisme apporte au Maroc environ 8 % de son PIB.

Que voir au Maroc ? Quelques villes sont absolument incontournables, surtout si l'on a peu de temps pour visiter. Plus on descend vers le Sud, plus l'on est dépaysé...

Fès, Meknès et les environs : La ville de Fès est la capitale historique du Maroc. Construite au VIIIe siècle, c'est la plus ancienne des 4 villes impériales. Classée au patrimoine mondial de l'humanité depuis 1981, Fès a pu préserver ses nombreux monuments.

Marrakech et ses environs : La ville de Marrakech est la capitale touristique du Maroc. Construite au XIe siècle, son patrimoine culturel et architectural est impressionnant. Un spectacle vivant à toutes heures du jour et de la nuit ! Aux environs de Marrakech, on peut découvrir le Haut Atlas : randonnées,  cascades etc...

La célèbre place Jamaâ El Fna (en arabe : جامع الفناء) à Marrakech à côté de la mosquée Koutoubia est un haut-lieu touristique qui attire sans cesse plus d'un million de visiteurs venus manger, grigoter ou assister aux nombreux spectacles animés par les charmeurs de serpents, les dresseurs de singes, les conteurs, les musiciens et d'autres artistes populaires (jeux, dessin au henné, etc...) du début de soirée jusqu'à l'appel de la prière de l'aube. « L'espace culturel de la place Jemaa el-Fna » a été inscrit par l'UNESCO en 2001 en tant que patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Elle se distingue aussi par des orateurs qui racontent des histoires ou vantent les mérites de produits magiques.

Ouarzazate et ses environs : Ouarzazate, la porte du désert, est avant tout un point de départ pour découvrir la superbe région du Grand Sud marocain.

- La vallée du Drâa est un long bandeau de terres irriguées par l'oued Drâa qui traverse le Haut Atlas sur plus de 200 km. Les palmeraies et les champs cultivés semblent s'étendre à l'infini, bordés par de superbes Kasbah et villages de pisé.

- La vallée du Dadès est surnommé "la route des mille Kasbah". Une route qui offre de superbes paysages avec les nombreuses Kasbah qui bordent la célèbre palmeraie de Skoura. Plus loin, on atteint les belles gorges du Dadès.

Le Jbel Toubkal est le rendez-vous préféré des randonneurs et autres trekkers : falaises, vallées, gorges encaissées, lacs et cours d'eau donnent vie à des paysages uniques au pied de ces montagnes aux reliefs étranges et colorés.

Le Maroc est un pays fascinant sur le plan naturel. Rares sont les pays aussi petits comprenant désert, montagnes et régions côtières. Aussi, de nombreuses curiosités naturelles et autant de magnifiques paysages sont à découvrir... et de préférence à pied, la voiture ne servant que pour se déplacer d'un point à l'autre... Chaque région du pays regorge de trésors naturels telles les cascades de l'Ourika près de Marrakech, la vallée du Dadès près de Ouarzazate, les gorges du Todra près de Tinerhir ou encore les grottes d'Hercule près de Tanger.

Les parcs naturels au Maroc

Le Maroc est un pays très intéressant sur le plan de la diversité biologique. Très variée, la nature du pays comprend désert, montagnes et régions côtières. On compte une quarantaine d'écosystèmes différents qui englobent une faune (singes, sangliers, dromadaires...) et une flore (arganiers, cèdres, oliviers...) riches et variées. Les oiseaux ont la part belle avec plus de 400 espèces qui cohabitent dans le pays.

Les parcs nationaux ont été créés pour préserver l'intérêt biologique et touristique du Maroc :

Le parc national d'Al Hoceima : Situé sur la façade méditerranéenne, à proximité de la ville d'AHoceima, le parc national d'Al-Hoceima s'étend sur plus de 300 km². Doté d'une côte rocheuse sauvage, le parc abrite de nombreuses espèces d'oiseaux marins. Les paysages sont magnifiques et l'intérêt biologique du parc est exceptionnel.

Le parc national d'Ifrane : Au coeur du Moyen Atlas, la province d'Ifrane brille par la diversité de ses paysages, lacs et cours d'eau. Ses richesses naturelles en font un pôle touristique idéal, notamment pour les randonnées ou la pêche. Représentatif de la beauté du Moyen atlas, le parc national d'Ifrane s'étend sur plus de 500 km². Il abrite notamment la plus grande forêt de cèdres du Maroc.

Le parc national du Sous Massa : Situé à quelques dizaines de kilomètres d'Agadir, le parc national du Sous Massa abrite plus de 200 espèces d'oiseaux, ainsi que de nombreuses espèces de reptiles, de mammifères et de papillons. On y trouve notamment la plus grande colonie d'Ibis chauves du monde. Créé en 1991 sur plus de 300 km², ce parc brille par la diversité de sa flore et de sa faune. Les autorités essayent d'y réintroduire des troupeaux d'espèces sahariennes disparues du Maroc, notamment la gazelle dama mhorr.

Le parc national de Tazekka : A proximité de la ville de Taza, le parc national de Tazekka est situé dans la partie nord du Moyen Atlas. Créé en 1950 puis agrandi en 1989, le parc s'étend sur plus de 120 km² et abrite cascades, gouffres et grottes et de superbes paysages. Ce parc est dominé par le Jbel Tazekka, haut de 1980m. Ce piton présente un grand intérêt puisqu'il est couronné d'une futaie de cèdres très intéressante sur le plan biologique. Depuis le sommet, la vue de la plaine et des montagnes voisines est magnifique

Le parc national du Toubkal : Créé en 1942, le parc national du Toubkal est situé au coeur du Haut Atlas. A seulement 70 km de Marrakech, il abrite les plus hauts sommets de l'Afrique du Nord (Toubkal 4167 m) : falaises, gorges encaissées, lacs et cours d'eau donnant vie à des paysages uniques.

Culture et architecture

Si le Maroc brille par son étonnante géographie, il n'est pas en reste sur les plans culturels et architecturaux. Une histoire aussi longue qu'incroyable a laissé sa trace au travers des nombreux monuments du pays. Les influences berbères, arabes et andalouses se mêlent à merveille dans l'ensemble du patrimoine marocain.

Aujourd'hui, 8 sites marocains sont classés au patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco :

1981 : Médina de Fès 

1985 : Médina de Marrakech 

1987 : Le Ksar (kasbah) d'Aït Benhaddou

1996 : Ville historique de Meknès

1997 : Site archéologique de Volubilis

1997 : Médina de Tétouan

2001 : Médina d'Essaouira (ancienne Mogador)

2004 : Ville portugaise de Mazagan (El Jadida)

Les vestiges du passé

La position stratégique du pays, entre Afrique et Europe avec en prime le contrôle de la Méditerranée, a attisé bien des convoitises et attiré nombre de civilisations. Or chaque civilisation, chaque dynastie laisse des traces, souvent sous la forme de monuments. Si ces monuments sont parfois détruits, alimentant les musées en vestiges, certains traversent les époques et constituent le patrimoine culturel d'un pays. Sur ces plans, le Maroc est très riche, d'autant plus que l'artisanat marocain est remarquable, profitant des influences romaines, berbères, arabes, andalouses et juives.

Climat et météo au Maroc

Le climat du Maroc est très différent selon les régions.

Le climat des régions côtières est généralement tempéré, mais l'hiver peut être humide et venteux malgré des températures douces. Les températures moyennes à  Tanger et à  Casablanca sont de 12°C en hiver et de 25°C en été. En dehors d'une accentuation de la chaleur vers le sud, la zone côtière connaît une succession de saisons qui ne devrait pas dérouter un visiteur européen si ce n'est par une quasi-absence d'automne. Le littoral connaît un printemps éclatant et somptueux qui laisse très vite la place à un été chaud et humide au bord de la Méditerranée ou de l'Océan.

Dans le Rif et le Moyen Atlas, les mois d'été sont secs mais les chutes de pluie en hiver sont les plus fortes du pays. La saison des pluies dure de novembre à janvier, et il arrive qu'elle s'étende jusqu'au mois d'avril.

Dans l'intérieur du pays, le climat varie en fonction de l'altitude. Les étés sont chauds et secs. Lorsque les vents sahariens du désert, le sirocco ou le chergui (vent d'Est) soufflent, la chaleur peut devenir insupportable avec des températures atteignant les 40°C. Ces vents, chargés de sable et de poussière du désert, soufflent principalement au printemps. A cette saison, les températures moyennes sont pourtant de 22° à 24°C. Les hivers sont froids et pluvieux avec gel et neige fréquents. La température moyenne évolue alors de 12° à 14°C et peut descendre exceptionnellement jusqu'à - 20°C.

Le Maroc pré saharien et saharien a un climat désertique sec. Même en hiver, le climat du désert est chaud et sec dans la journée, mais devient très froid la nuit.

Gastronomie du Maroc

La cuisine marocaine est à l'image du pays : chaude, généreuse, colorée, parfumée, subtile... Elle reflète l'histoire du pays et les différentes populations qui s'y sont installées. Le tajine et le harira viennent des Berbères, premiers habitants de la région. Les Bédouins ont apporté les dattes, le lait, les céréales et le pain tandis que les Maures ont introduit l'huile d'olive, les amandes, les fruits et les herbes. Les Arabes ont apporté les épices, sans oublier les Britanniques qui, au XVIIIème siècle, ont importé le fameux thé

Au Maroc, la cuisine est exclusivement le domaine des femmes, excepté pour la préparation du méchoui et des brochettes. Les femmes reproduisent les gestes de leurs mères et de leurs grands-mères. Elles ignorent généralement les livres de recettes et les dosages précis. Aussi, si la cuisine marocaine est simple, ses variantes sont infinies. Il y a autant de couscous que de villages, autant de tajines que de jardins potagers, autant de desserts que de vergers et autant de recettes, secrets jalousement gardés, que de familles.

Le premier rituel du repas est de se laver les mains, puis on prononce "Bismillah !" (Au nom de dieu) en se mettant à table. On mange souvent sur un tapis ou sur des coussins autour d'une table basse ronde. Le pain, rond et plat, sert de fourchette, car les plats sont dégustés traditionnellement avec le pouce, l'index et le majeur de la main droite (la main gauche est considérée comme impure dans les pays musulmans). Enfin, sachez que les repas marocains étant généralement très copieux, il n'est pas impoli de ne pas terminer son assiette.

La cuisine marocaine se compose de produits peu coûteux qui, par l'art des épices, des herbes et des eaux de fleurs, se transforment en véritables festins.

Les entrées : Les repas commencent souvent par des salades crues ou cuites, ou encore des purées froides de légumes : Briouates, Feggous et autres Pastilla de pigeon.

Les plats de viandes ou de poissons : Les plus connus sont le tajine et le couscous, dont les recettes sont multiples et variées, mariant à l'infini les saveurs "sucré-salé", les mélanges d'épices et d'herbes comme la cannelle, le safran, le gingembre ou encore la coriandre, sans compter sur le célèbre Méchoui, littéralement "l'agneau", préparé à l'occasion des grandes fêtes.  

Les pâtisseries : Mélanges d'amandes, d'eau de fleurs d'oranger, de miel et de cannelle, les douceurs orientales sont souvent servies aux visiteurs avec un verre de thé à la menthe. La plus célèbre des pâtisseries marocaines, à la pâte d'amande, s'appelle la "corne de gazelle". N'oublions pas la fabuleuse "pastilla au lait" ou encore le "Baghrir". A découvrir sur place…

Le thé à la menthe : Au Maroc, on boit du thé à la menthe à tout moment et à toute occasion : pour conclure un marché, accueillir un hôte, finir un repas, ou tout simplement se désaltérer... Si cette coutume paraît ancestrale, elle ne remonte pas plus loin que le milieu du XVIIIème siècle, lorsque les cargaisons de thé britanniques arrivèrent dans les ports marocains.

Souvenirs, souvenirs...

Au Maroc, l'artisanat est remarquable. Traversant les siècles, il a su combiner les influences étrangères au savoir-faire marocain tout en exploitant les ressources du pays.

Le souvenir le plus représentatif du Maroc reste le tapis. Il est souvent associé à la ville de Marrakech qui propose dans ses souks un choix colossal. Pourtant, c'est assurément à Rabat ou à Fès que les tapis sont les plus beaux... et les moins chers. L'Etat surveille de près la fabrication et la vente de tapis. Un classement par couleur catégorise les tapis selon un critère de qualité (nombre de points au m²). Une étiquette orange indique un tapis exceptionnel, puis viennent la couleur bleue (qualité supérieure) et la couleur verte (qualité normale). Enfin, la couleur jaune indique une faible qualité. Ces étiquettes, placées au dos du tapis, sont indipensables pour ramener le tapis en France. (où il faudra payer la TVA de 19,6 % à l'arrivée...)

Que ramener du Maroc ?  En flanant dans les souks (marchés) on peut ramener quelques petits souvenirs tels que :

  • un objet en bois de thuya (boites à bijoux, coffres ou percussions) souvent fabriqués à Essaouira et qui sont d'une qualité remarquable,
  • un vêtement traditionnel : djellaba, babouches et foulards. Très légers, ces vêtements ont l'avantage de laisser respirer la peau,
  • un Plat à tajine ou encore un Gsaa pour faire du couscous,
  •  des épices vendus dans les souks à un prix dérisoire, bien meilleurs qu'en France...
  • un service à thé, un cendrier typique...
  • des pierres semi précieuses issues du sous-sol marocain, du Henné qui sert à décorer la peau et teindre les cheveux,
  •  des CD de musiques traditionnelles marocaines ...
  • et tant d'autres choses aussi belles les unes que les autres...

Attention à la contrefaçon ! Le Maroc regorge d'articles contrefaits, en particulier des articles de luxe, les douanes punissent lourdement l'achat et l'importation en France de contrefaçons. Il est préférable de choisir l'artisanat local...

La négociation et le marchandage sont impératifs, il faut le prendre comme un jeu et plus l'objet désiré sera cher plus la discussion sera longue...

Le Maroc est un pays fascinant juste aux portes de la France...

Bonnes vacances... 

 



05/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres