Deux grenoblois dans le sud

Deux grenoblois dans le sud

Jardiner sans produits chimiques, c'est possible.

Du 20 au 30 mars 2011 a eu lieu « la semaine pour les alternatives aux pesticides»... Nous n'en avons pratiquement pas entendu parler...

 

Je fais partie de ce que l'on peut appeler les jardiniers amateurs, à ce titre j'ai appris, essentiellement de ma grande mère, grande tante et de ma belle-mère à observer mon jardin pour qu'il pousse sainement, à lui apporter tout ce dont il a besoin mais je me suis toujours refusée à utiliser des produits chimiques...

 

On peut s'en passer, reste simplement à s'informer et à mettre en application. Il faut bien se rappeler que les pesticides et herbicides sont des produits chimiques, pour certains particulièrement dangereux pour tous les habitants des jardins : les insectes utiles, les humains, et nos animaux domestiques... Ce sont, pour la plupart des POISONS qui ont des conséquences sur notre environnement et notre vie : 76 000 tonnes de pesticides sont utilisées en France par an dont 10 % par les particuliers, comme vous et moi... non, pas moi... ! un chiffre ahurissant... !

 

Il faut pourtant protéger nos cultures des parasites, des mauvaises herbes et des maladies. Voici quelques trucs dont certains que j'utilise dans mon petit potager et qui, ma foi, semblent fonctionner puisque chaque année j'ai de belles tomates à profusion, des poivrons, aubergines, oignons sans maladie... et des jolies fleurs sans pucerons, fourmis et autres nuisibles.

 

   Au potager, contre les fourmis, limaces et pucerons :

 

Comment faisons nous ?

Au printemps, après avoir retourné la terre de mon potager, je la saupoudre avec du marc de café (pour les fourmis) que j'ai soigneusement conservé et je mélange bien ainsi que du purin d'ortie et du fumier de cheval. Je mélange bien tout ça et je « laisse respirer la terre » quelques jours puis je plante. Ensuite, j'installe notre « arrosage automatique maison » (un tuyau d'arrosage percé au pied de chaque plant sur lequel on a placé des buses réglables, c'est tout simple, il ne faut pas arroser les feuilles des tomates) je dispose des coquilles d'œufs émiettées autour des pieds des plants, comme un rempart pour les limaces et escargots. Ensuite, entre les plants, ça et là, je mets des œillets d'Inde, de la ciboulette, de la sarriette et de la lavande Ces plantes font fuir les pucerons.

 

J'ai aussi la chance d'avoir un hérisson qui se balade en toute quiétude dans le jardin et qui est le prédateur naturel des limaces escargots et autres nuisibles... On l'aime bien notre hérisson...

 

Jusqu'à l'apparition des fleurs, je pulvérise mes plants de tomates de bouillie bordelaise, je renouvelle cette opération après chaque pluie, bouillie bordelaise sans colorant, mélangée à de l'eau (pour « nettoyer » les éventuels apports de larves nuisibles par la pluie), et je coupe les feuilles qui ont tendance à jaunir (un signe d'attaque du mildiou). Au pied de chaque plant, j'insère une petite tige de cuivre.

    

Ce sont les seules interventions que je fais dans mon jardin... mais elles semblent suffire puisque j'ai de jolies tomates, poivrons, aubergines oignons... et ouf, pas de maladie.

   

Reste cependant à bien le surveiller tous les jours à observer la couleur des feuilles, leur éventuel déclin, pour prévenir ou guérir une éventuelle attaque...

 

Pour le potager, utiliser la jachère, notamment s'il y a eu des maladies, c'est à dire, laisser libre l'espace de plantation de l'année précédente pour planter ailleurs... Cela permet à la terre de respirer et de régénérer naturellement. Alterner les espaces de plantation... si on a la place !

 

Penser aux plantes amies :

-La carotte a pour plante amie le romarin. En retour, le romarin éloigne les mouches de la carotte.

-Haricots, maïs et courges vont ensemble mais ne vont pas avec pois, oignons.

-Myosotis / framboisiers : sont alliées contre les vers de framboisier

-Capucines / rangs de tomates, choux, carottes, pommes de terre, haricots : alliées contre les mouches blanches (aleurodes)

-Œillets d'inde associées avec les tomates , les choux, les haricots, les carottes, les pommes de terre et les poireaux contre les mouches blanches

-Ciboulette / rosiers : associées contre l'oïdium et les taches noires

-Romarin, thym / le chou : associées contre pucerons, piéride

-Tomate / chou : associés contre la piéride

-Carottes / tomate : amies

-Carottes, choux / laitues : ne vont pas ensemble, ne pas les associer

 

Dans les massifs floraux contre les fourmis, limaces et pucerons :

 

En ce qui concerne mon massif de fleurs, au printemps je saupoudre la terre de marc de café, rajoute un peu de terreau bio puis je mélange cette nouvelle terre à du purin d'ortie. Le purin d'ortie est une préparation naturelle qui sert à la fois d'engrais et d'antiparasites. Il est riche en azote et stimule la croissance des plantes. Il renforce les plantes contre certaines maladies et permet de repousser efficacement certains nuisibles, notamment les pucerons. Bon, pour l'odeur, c'est pas le top mais c'est un produit naturel et son efficacité n'est plus à prouver. Il n'est pas très compliqué de le préparer soi-même, mais, si comme moi, vous êtes partisan du moindre effort, vous trouverez dans votre jardinerie préférée du purin d'ortie prêt à l'emploi : soit sous forme de liquide, soit en poudre à diluer, bien pratique !C'est, pour moi, le produit idéal pour éviter tous les produits chimiques qui, mêmes s'ils sont efficaces, ne sont pas les bienvenus dans mon jardin !

 

Ensuite, je plante de nouvelles fleurs et taille les vivaces. (Rosiers nains, narcisses, iris, pensées, pervenches, chèvrefeuille œillets d'Inde, Clématites,  etc) et au milieu ça et là, je plante des œillets d'Inde, de la menthe, de la ciboulette, de la sarriette, et de la lavande, les fourmis et les pucerons n'aiment pas ces plantes du tout. Ceci semble efficace, car je n'ai pas de fourmis vers mes fleurs (mais par contre, elles se sont rabattues vers le figuier...) et pas de pucerons non plus sur les rosiers.

 

Pour nourrir mes fleurs et pour qu'elles relèvent bien leur jolie tête, une fois par semaine, je verse un arrosoir plein d'eau mélangée à.... un verre de vin rouge (de la piquette suffit !!!)... ça c'est un vieux truc de ma grand mère, ses fleurs étaient toutes très « fières »... les miennes sont pas mal non plus ! Un engrais naturel... et à chaque fois que cela est possible, je les arrose avec l'eau de cuisson de mes légumes ou des œufs durs, c'est un apport en minéraux pour elles, ce qu'il y a de plus naturel ! Et si vous voyez les papillons sur vos fleurs, c'est que vos fleurs sont en bonne santé !

 

En cas d'attaque de pucerons sur les fleurs, il faut soigner, là encore des solutions alternatives aux pesticides existent. Trois solutions :

-soit  un mélange d'eau et de savon noir

-soit vaporiser un mélange d'eau et d'huile d'olive

-soit un mélange d'eau et de produit à vaisselle...

 

Et pour être tranquille toute la saison, il faut installer au pied de vos plants et fleurs des larves de coccinelles... elles seront garantes de la bonne santé de votre potager et de vos massifs de fleurs... mais attention, prendre des coccinelles européennes, les asiatiques sont plus nuisibles qu'utiles...

 

Il existe d'autres astuces diverses et variées, à vous de les essayer... :

 

Contre les limaces et les escargots :

 

-Mettre de la poussière de roches autour des jeunes pousses.

-disposer des matières rugueuses autour de vos plants, les limaces et escargots n'aiment pas ces surfaces ou il est très difficile de « ramper » :

-De la cendre de bois ou de la sciure de bois.

-Des coquilles d'œufs émiettées sur leur passage.

-De la poudre de craie

-De la poudre de piment.

-Répandre une bande de sable autour des zones à protéger : rongeurs et limaces ne passeront pas.

 

Contres les pucerons :

 

-Disposer des demi citrons moisis au pied des rosiers

-Préparer une décoction en faisant tremper des orties dans l'eau pendant une bonne semaine dans un seau ou un arrosoir. Ajouter ensuite de l'eau pour diluer la décoction et pulvérisez la sur les plantes à pucerons. Ne pas attendre que cette décoction se transforme en purin.

-Au pied des tomates, planter des capucines qui attireront les pucerons vers elles, ce qui épargnera vos plans de tomates.

 

Pour désherber allées et terrasses, une alternative aux désherbants :

 

-répandre l'eau de cuisson des pâtes alimentaires

-répandre de l'eau bouillante salée (mauvaises herbes et mousse).

-répandre l'eau de cuisson des pommes de terre.

 

N'hésitez pas à me transmettre vos propres trucs et astuces... 

   

Reste à profiter du jardin !

 

Source : moi-même et jardiner autrement



16/07/2011
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres