Deux grenoblois dans le sud

Deux grenoblois dans le sud

Savoir éduquer son chien...

Vous avez choisi d'accueillir un chien à votre domicile, qu'il soit petit ou grand, sachez d'emblée que vous allez devoir assumer pendant une dizaine d'année minimum en moyenne, son éducation et sa vie. Ce n'est pas un geste bénin, c'est une décision qui doit être réfléchie. Choisissez une race qui vous ressemble… (je ne me serais pas vue avec un York...bien que je les trouve adorables !)

 

Un chien est un animal fidèle, c'est connu, mais avec un instinct dominateur. Le chien n'est pas solitaire, c'est un chef de meute mais ne perdez jamais de vue que vous êtes le maître, c'est vous qui décidez, pas lui ! Il vous faudra donc lui apprendre quelle est sa place chez vous et les règles qu'il devra respecter, elles ne sont pas innées.

 

Je n'ai aucune prétention à vous donner des leçons ni diffuser une science que je n'ai pas. Les quelques lignes qui suivent sont issues de mon expérience du dressage de Roxane, ma chienne beauceron de 11 ans que j'ai eue dès sa naissance, son éducation a réellement commencé à deux mois, après sevrage. Elle connaissait déjà parfaitement "sa place".

 

Elle a duré toute sa vie et continue encore aujourd'hui par des petites piqûres de rappel quand elle a tendance à reprendre le dessus ou qu'elle laisse un peu aller… bien que je sois devenue, vu son âge, plus cool... je me dis que c'est peut-être sa dernière année, alors il faut quand même s'y préparer psychologiquement...

 

Le dressage auprès d'un éducateur canin n'est pas un luxe, il vous aidera à acquérir les bons comportements à avoir avec votre animal tout au long de sa vie. La première phrase que le dresseur m'a dite : « je vais commencer par te dresser, toi »…

 

Le décor est planté… Pas de gestes brusques, soyez doux et patients avec un ton placé, des ordres clairs, courts et explicites. Votre chien n'écoutera jamais vos grands discours, quelques mots suffisent avec le bon ton. Commencez toujours par dire son prénom, puis l'ordre. Le prénom interpelle l'oreille de l'animal, il est attentif et l'ordre est perçu : "Roxane, assis".

 

Utilisez toujours les mêmes mots pour les mêmes ordres, votre chien, bien que sûrement très intelligent, n'a pas le QI d'Einstein…

 

Pour ma part voici quelques mots que j'utilise depuis le début :

Outre les "assis, couché, pas bouger, non, stop, au pied," lorsque Roxane faisait une bêtise et que je la prenais sur le vif, je tenais un doigt bien droit devant sa tête sans jamais la fixer dans les yeux, en utilisant "Roxane interdit" sur un ton autoritaire, franc ; ces deux mots sont entrés sans aucun problème dans son vocabulaire : les oreilles se baissent , la queue se réfugie entre les jambes… Gronder votre chien à postériori ne sert à rien, il n'a pas la notion du temps et ne comprend pas de quoi vous lui parlez et pourquoi vous le punissez,s i vous ne le prenez pas sur le fait, prenez sur vous et relativisez... Ensuite, je l'envoyais, toujours sur un ton autoritaire "à ta place"… la punition doit durer un certain temps, n'allez pas, 2 minutes après l'avoir grondée, lui faire des mamours….

 

Elle connaît, outre les mots cités plus haut : "pas toucher, pas prendre, prend-le, promener, cherche, apporte, va pipi" ou encore "tu gardes" "bon chien" pour la féliciter (bon chien avec une gentille caresse plutôt que de la goinfrer de gourmandises diverses et variées), "tu te tais" un chien qui aboit, c'est normal, c'est son moyen de communiquer, d'autant plus si c'est un chien de garde mais il doit aussi apprendre à se taire quand il n'y a pas de raison d'aboyer. Un chien qui n'aboit pas pour rien sera très apprécié de vos voisins… dans le quartier, Roxane, c'était un peu la mascotte, aucun grief où que nous ayons habité.

 

Elle connaît aussi des mots bien pour elle comme "nettoyer les oreilles", (elle a des otites chroniques et se laisse parfaitement soigner dès que je prononce ces mots), le mot "ptit biscuit" quand je veux la récompenser pour quelque chose qu'elle a fait de très bien, ou encore le mot "patouille", ah la patouille !!! pour Roxane, c'était un peu comme le doudou du bébé. En fait, c'était une paire de chaussettes usées nouées entre elles, elle a joué des années avec sa patouille… aujourd'hui, elle s'en désintéresse totalement vu son grand âge. Habituez votre chien à avoir des « jouets d'intérieur », il s'amusera avec, notamment en votre absence et pendant ce temps là, il ne détruira pas votre intérieur ! A vous d'inventer un vocabulaire spécifique à votre vie et votre animal.

 

L'apprentissage par le jeu et le sport est recommandé, votre animal a de la vitalité à revendre qui nécessite des activités sportives quotidiennes en extérieur. Organisez vous des balades en forêt, le petit tour du quartier n'est pas suffisant, le chien a besoin de se défouler, il faut trouver des endroits peu fréquentés où vous pourrez enlever la laisse et le laisser s'imprégner des odeurs de la forêts et courir à sa guise. (à condition que le rappel au pied soit parfait).

 

Vous serez appelé à lui consacrer du temps, et pas mal d'énergie ! Apprenez lui par exemple à jouer avec des bâtons, rapporter, ne pas prendre, aller chercher, attendre les ordres. Par ce jeu, votre chien apprendra à obéir à des ordres simples tout en jouant. Faites le nager et profiter des bienfaits de l'eau, Roxane adore l'eau, et c'est un plaisir d'aller à la mer, à l'étang, en rivière, partout, pourvu qu'il y ait de l'eau. Habituez le à être en contact avec d'autres animaux, à partager sans être jaloux, il n'en sera que plus sociable, et vous n'aurez pas ce problème du chien qui saute sur tout ce qui bouge, notamment sur d'autres chiens rencontrés lors des balades.

 

Roxane s'est habituée toute petite aux chats, elle ne les touche pas, mais je reste quand même méfiante, car parfois, ce sont les chats qui l'agressent !!!

 

Quelques règles simples vous simplifieront la vie :

 

A la maison, le chien a une place définie, c'est son coin, son refuge. L'idéal me semble être un coin dans la pièce à vivre, là où il sera le plus souvent avec vous. (Il n'aime pas être seul) Si vous avez de l'espace dehors, installez lui une niche où il prendra ses repères et apprendra à s'habituer à vos absences. Ne le laissez pas surtout s'installer un jour sur le canapé, un autre sur votre lit. Interdisez lui l'accès à certaines pièces de votre maison : la cuisine, la salle de bain, votre chambre. Il ne doit pas se sentir le maître partout…

 

A l'heure de passer à table, le chien est à sa place, il attend son tour. Ne lui donnez jamais à manger avant vous, cela lui redonnerait une place de dominant puisqu'on s'occupe d'abord de lui. Bien évidemment, ne l'appelez pas à table pour finir vos assiettes… Quand vous avez fini votre café, tranquilles sur le canapé, donnez lui sa gamelle en le faisant asseoir, attendre l'ordre et enfin manger. Ensuite, foutez lui une paix royale, c'est son moment à lui, n'allez pas le titiller pour votre plaisir égoïste. Il mange.

(C'est aussi valable pour les autres animaux...)

 

Le chien n'a pas la notion du temps, apprenez lui tout jeune à rester seul. Mettez le à sa place avec une caresse et sa patouille puis sortez quelques minutes, ou quelques heures pour l'habituer petit à petit. Cela évitera le carnage de votre canapé ou la mise à sac de la bibliothèque, il sera joyeux de vous retrouver, même après 5 petites minutes d'absence !

 

Le dresseur vous expliquera l'utilisation de la laisse. La première fois où vous mettrez une laisse à votre chien, présentez lui l'objet comme un jouet, et jouez un petit moment avant de la mettre puis sortez le promener. A postériori, quand vous prendrez la laisse, il sera content parce que c'est son jouet et que c'est synonyme de promener… Il ne vivra pas la laisse comme un traumatisme. et puis contrôlez, c'est vous qui promenez votre chien en laisse, pas lui qui vous promène ! Une fois bien dressé, vous pourrez l'emmener partout sans laisse avec marche au pied.

 

Un chien bien dressé, obéissant, est un chien qui vous posera un minumum de problème tout au long de sa vie. Roxane, je l'ai emmenée partout, y compris à l'étranger. Beaucoup d'endroits acceptent nos amis les bêtes, c'est juste une question d'organisation !  J'ai rencontré des gens septiques sur le potentiel de calme et d'obéissance de ma grosse boule de poils, qui, après avoir observé son comportement me demandaient de bien l'amener pour le barbecue prévu le week-end prochain… D'autres, sur la défensive, ne la lâchaient plus quand ils étaient à la maison, d'autres encorent me proposaient de la garder si j'avais besoin.  Ca, par contre, c'est pas possible… c'est mon choix, elle me suit partout…

 

Nous avons passé des moments formidables avec Roxane, plus elle vieillit, plus elle est caline  et plus c'est notre glu…  cette grande complicité est aussi le fruit d'un dressage sérieux, au quotidien en essayant d'être juste et surtout, en appliquant dans notre couple les mêmes méthodes, les mêmes mots, jamais l'un qui l'engueule et l'autre qui lui fait un câlin, par exemple !

 

Je vous souhaite à tous d'avoir une relation aussi riche avec votre animal. Cet amour qu'on porte à nos animaux n'a strictement rien à voir avec l'amour que l'on peut porter à un être humain, mais il est très fort aussi. Le tout est de ne pas tomber dans l'excès !

 

Depuis Roxane nous a quittés et après plus d’un an sans compagnon à 4 pattes nous avons adopté FIDJI, cane corso, Steph voulait un boxer, moi un beauceron… résultat nous avons adopté un cane corso, un amour de chien… un autre !

 

https://static.blog4ever.com/2009/11/370751/artimage_370751_2778038_20100618571610.gif    https://static.blog4ever.com/2009/11/370751/artfichier_370751_1970717_201304090040750.jpg



13/09/2010
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres