Deux grenoblois dans le sud

Deux grenoblois dans le sud

2008 ARDECHE ... merveillous païs

L'Ardèche, j'y suis tombée dedans quand j'étais jeune et depuis, je ne compte plus les aller-retours pour des vacances, pour un week-end, pour une journée. C'est à mes yeux l'un des plus beaux départements de notre belle France. Dans l'article qui suit, j'ai fait un condensé, mais il faudrait des livres entiers pour faire découvrir tous les paysages et décors variés de cette région.

 

Le département de l'Ardèche est un département qui doit son nom à la rivière Ardèche, département peu peuplé, plutôt rural (51 % des habitants habitent dans des communes de moins de 3000 habitants). L'Ardèche fait partie de la région Rhône-Alpes, elle est limitrophe de la Drôme, le Vaucluse, le Gard, la Lozère, la Haute-Loire, la Loire et l'Isère.

 

Les sols, le climat et la végétation de l'Ardèche sont bien différents entre le Nord et le Sud du département, qui est donc caractérisé par sa grande variété de milieux naturels et de paysages. Le Nord (Haut-Vivarais) est plutôt et vert. Le Sud (Bas-Vivarais) est plus sec, avec une végétation déjà méditerranéenne. Le bassin de l'Ardèche y creuse des gorges spectaculaires. Les eaux souterraines sont nombreuses.

 

Au centre du département, les basaltes du plateau du Coiron et les calcaires du Moyen-Vivarais forment une sorte d'espace de transition.

La partie ardéchoise de la vallée du Rhône est plutôt étroite. C'est le Rivage, une plaine d'alluvions d'âges différents, ponctué de villages et de petites villes, au centre de terroirs agricoles fertiles.

 

La forêt ardéchoise : Le département de l'Ardèche est un des départements les plus forestiers de France, puisque 45% du territoire est couvert par des forêts soit anciennes, soit reconstituées. C'est une forêt très morcelée sur une surface totale de 220 000 hectares.

Le climat de l''Ardèche offre une forte diversité de climats. En effet, un climat tempéré caractérise le nord du département, le sud offre un climat plus provençal :

 

L'Ardèche verte ou haute Ardèche située au nord du département, comprise entre 350 m et 850 m d'altitude, est de climat tempéré, la vallée du Rhône se différenciant par des chutes de neige très rares et des orages moins violents.

Le plateau ardéchois situé à l'ouest du département, d'une altitude moyenne d'environ 1 000 m, présente un climat de moyenne montagne, toute la diversité des climats ardéchois se reflétant dans la vaste région du Coiron aux Boutières.

 

L'Ardèche méridionale est caractérisée par un climat chaud et sec méditerranéen (la zone de culture de l'olivier s'étend jusqu'à Aubenas).

 

Les ressources du département sont essentiellement :

-l'agriculture ; Le goût récent du public pour les variétés anciennes de produits du terroir ou les méthodes traditionnelles de culture a permis de relancer des cultures marginalisées. C'est le cas de la culture de pommes de terre primeur de la vallée de l'Eyrieux.

-la châtaigne ou castanéiculture : En 2004, la production de châtaignes atteignait 5 400 tonnes, soit 50% de la production française ; elle bénéficie d'un label AOC depuis juin 2006. L'espoir de renforcer le secteur explique en partie la création du Parc naturel régional des Monts d'Ardèche et le développement des fêtes Castagnades d'automne. Le projet de Parc naturel régional des Monts d'Ardèche est né en 1992 à l'initiative des producteurs de châtaignes et a été officialisé en 2001.

-le vignoble, (Côtes du Rhône, Côtes du Vivarais et autour d'Aubenas, le Gamay nouveau.

-les arbres fruitiers (cerises, pêches, pommes) de la vallée du Rhône,

-l'élevage(du plateau du Coiron, et aux abords du mont Mézenc) : ovin, caprin, porcin, ânes et chevaux. L'Ardèche est un important producteur de fromages.

-L'industrie est très tôt arrivée en Ardèche grâce à la culture du ver à soie développée par Olivier de Serres pour les ateliers de soie lyonnais.  Le tissu industriel s'est développé notamment dans le domaine de la mécanique, de la plasturgie, de la tannerie (Annonay), de la papeterie, de l'agroalimentaire et de la bijouterie (bassin du Cheylard). Quelques industries lourdes se sont également implantées (cimenteries, centrale nucléaire de Cruas, verreries), en particulier le long du Rhône (Le Pouzin).

-L'industrie agroalimentaire, avec les salaisons, les fromages (picodon, saint-félicien, etc.), la confiserie (crème de marrons, marrons glacés), le miel, les alcools fins, bénéficiant d'un label reconnu.

-C'est le tourisme qui est le secteur le plus important. En 2007, près de 16,6 millions de nuitées ont été enregistrées, soit 2,4 millions de séjours, pour un chiffre d'affaires de 408 millions d'euros. 53% des nuitées se font entre juillet et août. Le département de l'Ardèche a la particularité d'être le seul département métropolitain à ne compter aucune gare ferroviaire de voyageur sur son territoire. Le tourisme est très développé en Ardèche. On peut diviser le département en trois grandes zones :

 

L'Ardèche méridionale, de loin la plus touristique l'été avec en particulier :

-Vallon-Pont-d'Arc, le Pont d'Arc et la "Route Touristique des Gorges de l'Ardèche" à travers sa Réserve Naturelle et la garrigue.

-La Grotte Chauvet, découverte en 1994, dont on peut visiter une exposition à Vallon.

-L'aven d'Orgnac, Grand Site et musée.

-Le mystérieux bois de Païolive, près des Vans et des rives du Chassezac. (Le lion et l'Ours)

-Le village médiéval de Saint-Montan, restauré par 10 000 bénévoles du monde entier, ce qui est unique en France.

-Le village médiéval de Joyeuse avec le musée de la châtaigneraie et son salon gourmand en octobre.

-Le site remarquable des Gorges de La Beaume à proximité du village de Joyeuse, gorges préservées et uniquement accessibles à pied ou en canoë au printemps.

-les châteaux de Largentière, Vogüé, Labastide-de-Virac...

-Les gorges de l'ardèche et le Pont d'Arc

et tous les villages labellisés comme Balazuc, Saint-Montan, Labeaume, Vernon, Ruoms, Alba la Romaine et tant d'autres...

 

La montagne ardéchoise, rude plateau à plus de 1 000 mètres d'altitude, faiblement peuplé et sauvage :

-Le Mont Gerbier de Jonc, où la Loire prend sa source.

-La cascade du Ray-Pic, près de Lachamp-Raphaël.

-Le Lac d'Issarlès, et d'autres lacs d'altitude, comme ceux de Saint-Martial ou de Coucouron.

-Le Parc naturel régional des Monts d'Ardèche, le pays des Jeunes Volcans.

 

L'Ardèche verte, au nord du département.

Le Chemin de fer du Vivarais qui relie les villes de Tournon à Lamastre empruntant une étroite voie ferrée qui serpente dans les gorges du Doux

Le village de Lalouvesc, pour ses randonnées et sa cathédrale, haut lieu de pélerinage.

Le safari Parc de Peaugres

Aubenas, Ville Porte du Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche,

Vals-les-Bains, ville thermale et sa source intermittente,

Aubenas Privas et Vals représentent le premier parc hôtelier d'Ardèche, à la rencontre entre le Massif Central et la Provence.

 

Selon le recensement général de la population du 8 mars 1999, 20,2 % des logements disponibles dans le département étaient des résidences secondaires.

 

Spécialités culinaires : la caillette, la crème de marrons, la crique ardéchoise, la cousina (soupe de chataignes), le Picodon, la Moâche, la Bombine, la Marquisette, la bière à la chataigne.... et tant d'autres...

 

Découvrez et goutez l'Ardèche, et vous en redemanderez....

 

Nous aimons beaucoup l'Ardèche.

 

Voir mon article Sylvie et Jean Luc, le Mas de l’Aubezon

 

 



01/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres